Chronique de la recette de Jamila

La recette complète  du tajine aux pruneaux de Jamila.

Lorsque nous rentrons chez Jamila, l’odeur d’amandes grillées s’est largement répandue dans son appartement pour nous donner quelques notes parfumées de son tajine aux pruneaux.

L’envie de nous installer à table est évidente et nous nous retrouvons avec le mari de Murielle (la personne qui a commandé une portion du plat cuisiné sur Franquette) à discuter de la cuisine entre particuliers, de Franquette et de vins.

Jamila se retrouve en cuisine et prépare son entrée de carottes et de betteraves fraîches à la dernière minute ; car, me confie-t-elle : « au moins, je sais que lorsqu’ils vont goûter on sentira bien le goût frais de la carotte ».  A ces mots, il faut bien l’admettre, je suis conquise !

Jamila vérifie que rien ne manque dans le petit sac kraft, s’assure que les quantités sont suffisantes pour les gourmands que nous sommes.

Le mari de Murielle part ravi et je reste pour échanger avec Jamila de ce qui fait envie à toutes les personnes curieuses en cuisine : les secrets de recette.

Jamila m’invite à passer à table et j’apprends alors que le tajine est un plat de fête qui n’est servi que dans des moments bien particuliers. Il doit faire l’objet d’une grande attention, l’agneau ayant mariné la veille et mijoté pendant 4 heures à feux doux le jour même. Dans ce mélange d’épices ; l’anis, la cannelle et la muscade constituent le parfum sucré salé qui ravi notre palais et assure l’onctuosité de la viande.

Il y a l’huile également, celle du sud, broyée à la meule à l’aide d’ânes, comme me raconte Jamila. L’odeur est unique et nous entamons une autre huile artisanale, celle d’argan pour accompagner le trio de carottes fraîchement râpé.

Je dévore mon assiette et m’éloigne doucement de Colombes au profit du Maroc, aidée du goût incroyable que les huiles que j’avale me procurent.

« Ce qu’on doit savoir », me dit Jamila, « c’est qu’il n’y a pas de recette unique, il faut composer, sentir et surtout avoir l’œil. »

Il est 21h passée, la fille de Jamila me raccompagne au prochain bus. Encore bercée par cette soirée de partage, je réalise que la vraie recette réside dans cette histoire qu’une personne,  un voisin, nous offre dans des plats gourmands, sains et cuisinés avec amour.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s